Le coaching et l’entreprenariat féminin

Questions du Matin emploi :

  1. Quelle est la valeur ajoutée du coaching pour les femmes entrepreneurs?
  2. La femme entrepreneur doit-elle avoir des qualités spécifiques pour réussir?
  3. Quels sont les différents obstacles à surmonter?
  4. Vos conseils pour les femmes entrepreneurs?
  1. Quelle est la valeur ajoutée du coaching pour les femmes entrepreneurs?

Le coaching est le mode d’accompagnement qui se base sur un partenariat entre la personne coachée et son coach(e) pour l’aider à atteindre un ou plusieurs objectifs plus rapidement.

On peut considérer deux types de valeurs ajoutées du coaching pour une femme entrepreneur : DIRECTE et INDIRECTE.

La première est concrète, mesurable en : temps et budget.

Temps : le temps de préparation en amont, de montage du business plan, de prévision des ‘scénario ou case’ de l’activité et des plans de développement.

Budget (argent ou investissement) : à travers un ROI optimisé (retour sur investissement), la personne coachée gagne des économies budgétaires grâce aux prévisions rationnelles, à l’optimisation des investissements et des déploiements opérationnels (mise en marché éfficace efficiente).

La seconde : est intangible, elle concerne le volet de la personne de la femme entrepreneur c’est sa ‘posture, assertivité, son savoir faire et faire faire’.
La valeur ajoutée acquise se reflète sur sa confiance en elle à se lancer dans ses projets, à se développer, à mieux négocier avec ses clients & partenaires, à gagner en aisance relationnelle et prise de parole en public par exemple.

Selon les cas de coaching rencontrés et témoignages des clientes, les bénéfices sont multiples & variés et sont en fonction de la demande de chaque cliente.

  1. La femme entrepreneur doit-elle avoir des qualités spécifiques pour réussir?

Pour réussir en tant qu’entrepreneur et indépendamment du sexe, entrepreneuriat requière des qualités Managériales spécifiques, comme : Avoir une vision claire de son projet, oser prendre le risque de se lancer en affaire, être créatif et persérvérent, avoir l’expertise technique nécessaire pour comprendre tous les enjeux liés à son projet, dresser un business plan solide..

Toutefois, ce que j’observe sur le marché à travers les cas de femmes entrepreneurs que j’ai accompagnées, ou clientes ou partenaires, c’est qu’elles se distinguent par leur passion, elles sont animées par une force intérieure dont elles puisent une motivation profonde et continue.

Et elles ont une capacité à gérer plusieurs projets, dossiers en même temps.

On trouve chez elles, une meilleur équilibre vie prive-vie personnelle. On distingue également la touche féminine : une intuition forte, un management participatif, un sens relationnel empathique => que je renvoie à une intelligence émotionnelle plus exprimée.

 

  1. Quels sont les différents obstacles à surmonter?

Je classe les obstacles en 3 niveaux : personnel, local et extérieur

  1. Le premier niveau ‘Obstacles Personnels’ : peut être la femme entrepreneur elle-même. Elle dispose de toutes les compétences et ressources financières pour lancer son projet mais elle n’y croit pas assez, n’as pas confiance en elle-même ou dans ses capacités de gérer le projet.
  2. Le deuxième niveau ‘Obstacles Locals’  : est l’environnement immédiat, que ça soit les parents, les enfants, le conjoint, les frères et sœurs, la famille en générale ou les amis proches. Ils peuvent constituer un frein au lancement à travers les messages contraignants, le non encouragement, ou carrément interdiction de se lancer en affaire. A travers les cas de coaching, la problématique peut être : mes parents préfèrent que je trouve un poste sécurisé et je me case en entreprise, mon mari ne veut pas que je quitte le salariat, des enfants à des parents seniors : …et tu n’es pas fatiguée Maman ? maintenant tu as des petits fils ! et tu veux te lancer en affaires !..et plein d’autres anecdotes qui avec du recul chaque femme en garde un bon souvenir et savoure son succès, une fois les caps critiques dépassés.
  3. Le troisième niveau ‘Obstacles de l’environnement externe’ : dans le cas où par exemple lorsque la femme décide de se lancer dans un secteur d’activité qui est plutôt masculin comme la construction immobilière, la pêche, le transport, l’industrie. Mais ces limites sont en train de se briser grâce aux taux de représentativité des femmes en croissance. Ou ien dans le cas où elle décide de se lancer dans un secteur d’activités qu’elle ne maîtrise pas et elle risque de rencontrer des obstacles techniques ou manquer de resources adéquates pour développer son projet.
    Par rapport à ce type d’obstacles, la clé de réussite réside dans une bonne stratégie et un plan d’action bien étudié pour anticiper et préparer tous les scénario possibles.
  4. Vos conseils pour les femmes entrepreneurs?
  • Je dirai en premier à toute femme Entrepreneur de croire en elle et de continuer à le faire quelques soient les péripéties qu’elle rencontre.
  • Faire appel à un coach qui a de l’expérience en entreprenariat, avec de l’expérience en entreprise, conscient des enjeux marché, clients, investissement…
  • Développer son réseau de partenaires et de travailler en parfaite intelligence collective avec elles/eux=> l’union fait la force !
  • Considérer l’autre entrepreneur comme partenaire et non concurrent et trouver les points de convergence pour un développement respectif.

Jihane Labib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Développé par iodeed™