comment réussir sa vie professionnelle ?

Est-ce que ça se planifie ?

C’est de La chance !

Réussir c’est quoi ?

Quels sont les standards de la réussite ?

Quelle est la recette magique ?

Je travaille, donc j’existe

La vie professionnelle devrait représenter un espace d’épanouissement des personnes en activité. Travailler permet à l’individu de répondre à ses différentes exigences ; partant de ses besoins primaires (physiologiques) à celui de la réalisation de soi en se référant à la pyramide des besoins de A. Maslow

Une vie professionnelle signifie que je suis productif, j’appartiens à une catégorie socioprofessionnelle, je suis considéré par mes pairs, collègues, chefs, collaborateurs, famille, amis, bref, je suis un individu intégré et acteur dans mon environnement !

Je travaille, donc je suis reconnu, parce que : je dispose de conditions salariales qui me permettent d’avoir un niveau de vie particulier, de payer mes charges, d’épargner (plus comme avant en ces périodes de vaches maigres) je me fais plaisir par des voyages, des sorties.etc.

Comme métaphore, je dirai, que la vie professionnelle est comme un film, chaque salarié dispose de son propre scénario et c’est lui seul qui décide d’en faire un bestseller ou quelques feuilles de papier dans les tiroirs de son bureau.

Ces dernières années, la mondialisation, l’avènement puissant et révolutionnaire des nouvelles technologies d’information ainsi que les révolutions des sociétés de consommation ont conduit à une métamorphose des exigences de travail en termes de compétences : expertise, transversalité, pluridisciplinarité, adaptabilité et efficience.

Le collaborateur est amené à anticiper, se préparer et baliser sa carrière s’il ne veut pas être pris de cours par des coupes budgétaires !

Une vie professionnelle est une combinaison de paramètres sociaux, économiques et même religieux et elle est réussie lorsqu’elle représente des projets réussis.

Nous représentons la carrière professionnelle comme un plan intégrant les composantes suivantes :

Processus By JIHANE LABIB :

Avant d’avancer dans le processus, il est important de clarifier ce qu’est une vie professionnelle réussie.

Certains peuvent considérer que réussir professionnellement est d’atteindre les cercles fermés du comité de Direction, ou avoir des salaires-Bonus Importants avec tout ce qui suit. D’autres diront que c’est créer son affaire et réaliser x milliers de Dirhams de CA et Dividendes. Pour une autre partie, c’est avoir tel Doctorat, spécialité ou exercer tel métier.

Le sentiment de réussite professionnelle et de vie, en général, reste tributaire des perceptions sociales. Chaque société considère le succès selon ses standards : valeurs morales, économiques, culturelles (mariage, enfants, profession, maison et accessoires)

Ainsi, la réussite professionnelle, aujourd’hui, est très différente de celle d’il y quelques années au Maroc et partout dans le monde.

Lors d’un travail de Business Coaching, il s’agit surtout de s’assurer de la cohérence de ses motivations, compétences et moyens = >un processus de visionning individuel.

Etape 1 :

Commencer par un bilan : état des lieux, à la date d’aujourd’hui quelles sont ses principales réalisations et quelles sont ses principales compétences, qualités, axes d’amélioration.

Il existe plusieurs outils que le coach peut utiliser, s’il trouve que c’est nécessaire et utile pour son client, et qui permettent de donner une vue globale du parcours du professionnel : Bilan de compétences, tests de comportement, tests de personnalité et d’autres.

Etape 2 :

La PC dispose-t-elle d’une vision personnelle qui lui est propre : qu’est ce qu’elle veut réellement réaliser ? Comment voit-elle son avenir ? Elle-même doit faire ses choix et non les parents, le conjoint, les amis ou la famille.

Etape 3 :

Quels apprentissages tire la PC de cet état des lieux ? Les points de succès et de vigilances

Etape 4 :

Quelle est la vision de la PC ? Est-elle clairement définie ?

Etape 5 :

Quelle est la stratégie définie pour réaliser cette vision ? Et quels sont les moyens et les dates clés pour la réaliser ?

Etape 6 :

Par rapport au contexte et à l’environnement de la PC, quels sont les obstacles éventuels qui risquent d’apparaître ? Et quelles sont les différentes opportunités qui se présentent ?

Ce processus peut être entamé à n’importe quel âge mais il est recommandé de le commencer très jeune, c’est-à-dire pendant le cursus scolaire avant de faire le premier choix de spécialisation dans ses études. Ce qui permet de gagner du temps et de l’énergie. Par ailleurs, les caps importants pour un arrêt sur image sont : 20-22ans, 30 ans, 50 ans.

A 22 ans, il s’agit de préparer sa carrière et son premier poste

A 30 ans : préparer sa mobilité, changement d’entreprises ou de secteur d’activité et s’ouvrir à d’autres horizons.

Et 50 ans : Capitalisation de son parcours et préparation sereine de sa retraite (reconversion dans les métiers de conseils stratégiques, expertises internationales.).

Les plus grandes réussites observées actuellement sont celles où les TALENTS expriment leur plein potentiel, de ce fait je recommande de croire en soi, chacun dispose d’une force intérieure et de capacités uniques !

Osez et laissez ce potentiel s’exprimer à travers vos idées, vos projets, apprenez à faire confiance à vos rêves. C’est le travail que je réalise avec des jeunes entrepreneurs, des participants de Masters ou des Managers en reconversion de carrière.

Nous observons également, aujourd’hui au MAROC, une génération de jeunes leaders et compétences qui ont une volonté de réaliser leurs carrières différemment, de laisser leur trace, d’impacter leur présent et futur ainsi que leur environnement.

C’est une grande fierté pour notre pays !

Il y a tellement de livres qui ont été édités sur le succès, la réussite et la richesse, je partage avec vous dans cet article un apprentissage que j’ai retenu de Napoléon HILL dans son bestseller « Réfléchissez et devenez riche » :

(…il a interrogé plus de 500 Américains qui ont le mieux réussi, tous lui ont confirmé qu’ils avaient le plus grand succès immédiatement après un échec qui semblait pourtant sans espoir. Souvent, l’échec comme s’il voulait jouer un bon tour ne faisait que masquer la réussite qui est plus proche que ce que l’on pense).

A mon sens, réussir sa vie professionnelle, c’est surtout réaliser son rêve personnel, y croire à 1000 pour cent, persévérer dans sa quête, être prêt à relever tous les défis qui se dressent sur le chemin de la réalisation et la mise en œuvre des plans d’actions. Ce rêve incarne la mission de vie dans laquelle l’individu croit et qui lui permet d’être aligné avec ses valeurs et s’épanouir au quotidien.

Chaque matin, je suis heureux (se) de me réveiller et de m’atteler à travailler car ça à un SENS pour moi ! C’est l’expression commune de toutes les personnes qui ont réussi leur vie, alors à votre réussite !

Jihane Labib

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *